Qu’est ce que le Pandanus ?

 

Le Pandanus

Après le cocotier, le Pandanus avec ses nombreuses variétés et espèces, est l’arbre le plus utile en Océanie.

On distingue neuf espèces de pandanus en Polynésie.

L’espèce pandanus TECTORIUS (syn.Pandanus Odoratissimus) regroupe les 2 variétés qui forment les 2 principales formes d’artisanat à base de fibres végétales pandanus :

– La variété Leavis (syn.Pandanus Inermis) a des feuilles longues dont la caractéristique est d’être dépourvues d’épines.

C’est celle employée pour le tressage végétal.

Elle est cultivée et dépourvue de fruit et de fleur.

Cette variété de pandanus est relativement compacte. En langue locale on la désigne par « Paeore ».

– La variété Tectorius est un grand arbre dont les feuilles sont épineuses.

C’est celle qui est utilisée pour la réalisation des couvertures (toits) végétales des fare (maisons en tahitien).

C’est une espèce sauvage qui donne des fleurs (appelées en tahitien « Hinano ») et des fruits (les « Fara »). En langue locale on la désigne par « Fara ».

Le Pandanus est une matière végétale parfaitement écologique à tous les niveaux de son cycle de vie.

 

1°) La production : sa culture

Pour créer un champ de pandanus, il faut simplement déterrer des rejets, toujours très nombreux autour d’un arbre pandanus existant.
Au bout de seulement 2 à 3 années, le jeune plant peut déjà avoir donné des feuilles de pandanus.
C’est un arbuste très résistant, dont la culture est très facile et ne nécessite jamais d’engrais, sa culture se fait absolument toujours Bio.
Un champ de pandanus est généralement petit (jamais en mono-culture) de quelque centaines de mètres carrés et est situé près de la maison de l’artisane.
Un champ de pandanus dans les Australes ne nécessite jamais d’être arrosé.

Tressage du Pandanus - Tressage végétal - Artisan - Artisanat - Rurutu

2°) L’extraction : sa récolte

Le Pandanus est durablement renouvelable et est réellement toujours renouvelé.
Un même arbre de pandanus peut fournir des feuilles fraîches tous les 4 mois, soit trois récoltes par année.
On coupe les feuilles vertes les plus grandes (1 à 1,50 de longueur) qui sont toujours les feuilles les plus périphériques de l’arbre, avec un grand couteau droit. La largeur des feuilles est de 5 à 10 cm.
Aucune machine utilisant un moteur thermique n’est utilisée.
La récolte était traditionnellement réalisée par les hommes, mais de plus en plus, les femmes artisanes peuvent récolter elles-mêmes leur champ.
Les feuilles sont rangées en fagots pour être transportées du champ au lieu de séchage.

Tressage du Pandanus - Tressage végétal - Artisan - Artisanat - Rurutu

3°) La transformation : son séchage

On enlève la nervure centrale de chaque feuille avec un couteau, les pointes des feuilles sont nouées ensemble, par trois, à une tresse centrale sur laquelle on rajoute (on noue) la pointe d’autres feuilles, feuille par feuille, jusqu’à former un véritable rideau végétal, formé de dizaines de feuilles, de 1 à 2 mètres de long.
Ce rideau végétal est d’abord mis à sécher à l’ombre, verticalement dans un endroit sec et venté, qui est souvent un garage ou un avancée de toit, durant 2 semaines. Puis, il est mis à sécher au soleil à même le sol, durant 2 à 3 autres semaines.
Lorsque les feuilles sont parfaitement sèches, on coupe la tresse centrale du rideau, les feuilles séchées sont remises en fagots, et à ce moment là, on aplatit les feuilles, une par une, avec les deux mains en enroulant d’une main chaque feuille autour de l’autre main.
Une fois aplaties, les feuilles séchées sont mises en rouleaux. Chaque rouleau a un diamètre moyen de 40cm et est constitué de plusieurs dizaines (jusqu’à 80) de feuilles.
La plupart des rouleaux sont produits sur l’île de Rimatara et sont exportés dans les autres îles des Australes et jusqu’aux îles de la Société dont Tahiti…

Tressage du Pandanus - Tressage végétal - Artisan - Artisanat - Rurutu

4°) Une forme de transformation spéciale : la cuisson du pandanus blanchi

Le pandanus peut être cuit pour donner une jolie teinte blanche aux feuilles, le raufarauo’uo en rimatatra, le paeoretunu en rurutu, qui est utilisé pour le tressage de pièces plus fines.
Traditionnellement, on utilise pour cela les feuilles situées au centre de l’arbre, réputées pour leur blancheur.
On enlève la nervure centrale des feuilles vertes avec un couteau, puis les feuilles vertes sont mises au soleil à même le sol environ 6 minutes pour être ramollies, On forme alors un rouleau en ajoutant une à une les feuilles positionnées faces internes orientées vers l’extérieur du rouleau. Le rouleau composé de 30 à 40 feuilles est arrêté par un lien.
Dans une marmite, on met des citrons (jaunes ou verts) coupés en deux et quelques feuilles de papaye, puis on plonge les rouleaux dans la marmite. On chauffe en laissant la marmite sur un feu (généralement un feu de bois) durant 6 à 8 heures.
Après la cuisson, les rouleaux sont rincés à l’eau. Ils seront déroulés feuille par feuille.
Les feuilles sont alors nouées ensemble par trois à une tresse centrale sur laquelle on rajoute (on noue) la pointe des autres feuilles et cela, feuille par feuille, pour former un rideau végétal formé de dizaines de feuilles. On sèche ces rideaux végétaux à l’ombre en les suspendant verticalement dans un lieu sec et venté durant 1 à 2 semaines. Lorsque ces rideaux végétalisés sont séchés, on coupe la tresse centrale du rideau pour libérer les feuilles, les feuilles sont assouplies une à une à la main et une fois assouplies, les feuilles sont attachées ensemble pour former des grappes de 10 à 20 feuilles, qui sont mise à même le sol au soleil durant 1 à 2 semaines.
Une fois bien sèches, les feuilles sont libérées des grappes, une à une, puis, les feuilles sont assouplies à la main ou avec un instrument pour les assembler en rouleaux de 30 cm de diamètre.

Tressage du Pandanus - Tressage végétal - Artisan - Artisanat - Rurutu

5°) La fabrication : l’utilisation des rouleaux (pipita)

Le lissage final, avec un morceau de bois ou le revers d’un lame de couteau, peut se réaliser, soit au moment de la confection du rouleau, soit au moment de l’utilisation du rouleau.
La préparation des brins (ce sont les brins qui vont être tressés) de pandanus est réalisée avec une aiguille, qui déchire chaque feuille dans le sens de sa longueur.
Les brins sont préparés bien sûr en fonction de l’objet à tresser. Les brins peuvent être très fins (de 2mm) ou faire la largeur de la feuille…

Tressage du Pandanus - Tressage végétal - Artisan - Artisanat - Rurutu

6°) La mise en œuvre : le travaille du tressage (ra’ ra’a) proprement dit, des objets en pandanus.

Découvrez nos créations !